5 clés “Avant burn-out”

Soyons clair: il y a un avant et un après burn-out… Ca change une vie!danger-stop-burn-out

Et les solutions pour éviter un burn-out ne sont pas les mêmes que pour en sortir.

Alors je commence avec cet article sur les clés pour prévenir un épuisement professionnel. Et je continuerai plus tard avec un article sur les clés pour sortir d’un burn-out quand il est trop tard.

Un dernier rappel avant de commencer: il n’y a pas de solutions génériques pour le burn-out car chaque personne le vit à sa manière en fonction de ses  valeurs, ses caractéristiques, son histoire, sa sensibilité. Les clés que je vous donne dans cet article et dans le prochain sont celles qui ont marché pour moi et que j’ai retrouvé dans les livres que j’ai pu lire ou dans les conseils que m’ont donné les spécialistes que j’ai rencontrés.

 

Allez, sans plus attendre, voici  les 5 clés “avant burn-out”:

 

 

1 – Détecter les signes et proagir

Comment détecter et prévenir le burn-out avant qu’il ne soit trop tard?

  • La première étape pour éviter l’épuisement professionnel est de détecter les signes avant coureurs.

Pour cela, prenez le temps de vous analyser pour voir si vous vous reconnaissez, si rien n’a changé chez vous ces derniers temps dans vos attitudes ou vos comportements. Soyez aussi attentifs aux remarques de votre entourage (collègues, famille, amis) sur vos changements de comportements ou d’humeur.

  • La deuxième étape pour déceler l’imminence d’un burn-out, c’est de réaliser un des questionnaires spécifiques (il en existe plusieurs, en plus ils sont disponibles gratuitement! Et cerise sur le gâteau, je vous donne les liens ci-dessous pour vous faire gagner du temps 🙂 :

Questionnaire CBI (Copenhagen Burnout Inventory)

Questionnaire MBI (Maslach Burnout Inventory)

Questionnaire de Freudenberger

questionnaire-burn-out

  • La troisième étape, si les questionnaires indiquent un risque, est
    de consulter rapidement votre médecin ou le médecin du travail si vous en avez un. Ne négligez pas ou ne reportez pas cette démarche. Faites le dès que vous le pouvez. Le généraliste pourra vous rassurer et vous aider ou vous orienter dans vos démarches.

 

  • La quatrième étape est de vous féliciter… Vous avez su proagir et éviter le danger. Soyez fier de vous!!! 

 

prévention-burn-out-coaching

 

2 – Développer son assertivité: oser s’affirmer

Au delà de savoir dire “non”, pour limiter les risques de burn-out, il faut acquérir un comportement assertif, c’est à dire s’exprimer et défendre ses droits sans empiéter sur ceux des autres.

Joseph Wolpe, psychiatre et professeur de médecine américain, décrivait l’assertivité comme une« expression libre de toutes émotions vis-à-vis d’un tiers, à l’exception de l’anxiété ».

Pour moi, l’assertivité, c’est exprimer ses émotions mais aussi ses positions, ses ressentis, sans agressivité et en montrant une ouverture à la communication et à la recherche de compromis.

 

Savoir dire “non”, c’est déjà un début d’assertivité quand on le dit de manière sincère. Mais attention à ne pas dire non juste pour montrer qu’on existe et qu’on en est capable, voire pour embêter votre interlocuteur. Avant de dire non, il faut jauger le pour et le contre d’une demande ou d’une proposition. Si nécessaire, demandez un temps de réflexion pour cela. Si après réflexion, vous considérez que le refus est juste, nécessaire voire salvateur pour vous, expliquez toujours vos raisons de manière factuelle mais sans vous justifier. Restez authentique et bienveillant. Vous pouvez par exemple répondre: “je voudrais sincèrement pouvoir répondre positivement à votre demande mais au vu de ma charge actuelle, je ne peux malheureusement pas absorber cette mission supplémentaire et je préfère te dire non plutôt que te dire oui et ne pas tenir l’objectif.”

Le top est même de proposer des solutions alternatives. Pour reprendre l’exemple précédent, ces propositions pourraient être: “Si vous me décharger du dossier …, alors je pourrais accepter cette nouvelle mission.” Vous montrez ainsi votre bonne volonté tout en restant ferme sur votre position.

A défaut et si votre interlocuteur insiste, négocier un délai supplémentaire ou une assistance.

 

 

3 – Prendre soin de Soi

Et je mets une majuscule à “Soi” car gardez toujours en tête que le plus important c’est vous et votre bonheur et votre bien-être intérieur. Ils sont indispensables à votre épanouissement personnelle et professionnelle.

Prendre soin de soi, ce n’est pas être égoïste comme on pourrait le croire. Au contraire c’est une condition indispensable pour que vous puissiez donner le meilleur de vous-même dans votre vie et dans votre travail. Pensez à ce dont vous êtes capable quand vous êtes en forme et que vous vous sentez bien!

Et pour être bien et en faire profiter les autres, cela nécessite un investissement personnel: Pensez d’abord à soi!!!

Je vous liste donc ci-dessous des tâches à réaliser pour commencer à prendre soin de vous. Quel ingrat je suis! vous êtes déjà en surcharge, à la limite du burn-out et je vous donne des tâches supplémentaires… Mais rappelez-vous le point précédent: qu’est ce qui est le plus important pour vous? (question rhétorique au passage…) 🙂 Alors considérez que les tâches que vous vous fixez sont la priorité numéro une.

Cette liste est loin d’être exhaustive, mais elle a le mérite de vous donner quelques pistes. Choisissez celles qui vous correspondent le plus et faites vous plaisir!

  • Se bloquer du temps pour soi (en se mettant en accord avec son environnement, son agenda et ses proches)
  • Méditer
  • Faire du sport
  • Retrouver une alimentation saine, nutritive et énergisante
  • Profitez des plaisirs simples de la vie: flâner au soleil, passer du temps avec ses amis, sa famille, ses enfantsmassage-soin-de-soi-burn-out
  • Prendre un bain ou une longue douche chaque semaine
  • Prendre régulièrement du temps pour profiter de ses passions ou ses centres d’intérêt
  • Profiter d’un bon massage.
  • Se faire beau / belle : mettre de beaux habits, se maquiller, aller chez le coiffeur, chez l’esthéticienne, etc.
  • Tout simplement se reposer ou même mieux: Ne rien faire du tout

 

 

4 – Avoir une profonde réflexion sur son “Important”

Cette réflexion nécessite des conditions particulières:

  • Bloquez un créneau dans votre agenda: Prenez rendez-vous avec vous-même…
  • Sur ce créneau, mettez vous dans un endroit calme et dans lequel vous vous sentez bien.
  • Vérifiez que vous êtes dans un état émotionnel neutre par rapport avec votre situation c’est à dire que vous n’êtes pas énervé ou en colère, ou à l’inverse, excité ou euphorique par rapport à votre travail, à un collègue ou même à votre situation personnelle ou à un proche.

Une fois ces conditions réunies, réfléchissez de manière posée à l’intérêt que vous portez à votre situation professionnelle actuelle.

  • Demandez-vous ce que vous apporte votre travail. Est ce qu’il vous permet un épanouissement total? Et je dis bien total!
  • Demandez vous aussi si vous pensez pouvoir tenir le rythme ou supporter votre situation si elle durait encore un an? cinq ans? Soyez honnête avec vous-même!
  • Allez encore plus loin dans votre introspection et questionnez vous sur vos valeurs profondes et sur celles de votre travail ou votre entreprise. Sont-elles en adéquation?

Réfléchir à son important professionnel et personnel permet de reprendre le contrôle de sa carrière et de sa vie et prendre les décisions et virages nécessaires (une redéfinition de son poste quand cela est possible, ou pourquoi pas une reconversion).

Pour aller plus loin dans cette démarche sur les valeurs de votre travail et leur adéquation avec les vôtres, il existe des outils puissants en coaching et en PNL. Vous pouvez aussi envisager un bilan de compétence.

 

 

5 – Lancez-vous dans un Développement Personnel

Même s’il n’y a pas d’ordre chronologique ou d’importance dans les solutions que je vous donne ici, cette dernière clé est la plus importante à mes yeux. Le développement personnel est, à mon sens, sans fin et c’est le travail de toute une vie pour s’épanouir et trouver la plénitude, c’est à dire le bonheur ultime de se sentir à sa place et d’avoir trouver sa mission de vie, celle qui nous anime et nous donne l’énergie pour déplacer des montagnes!

Profitez donc de cette chance d’avoir su prévenir l’effondrement pour commencer un travail sur vous pour apprendre à vous connaître et vous développer. Et quand vous commencerez ce chemin, vous vous rendrez compte, comme je le fais tous les jours, que les solutions et les opportunités sont infinies.

Et comme j’aime bien le suspens, je vous invite à aller voir dans l’article suivant (les 5 clés “après burn-out”) la dernière clé pour guérir du burn-out: le travail sur soi.

evolution-papillon-developpement-personnel

 

*

***

*

Enregistrer